Comme dans la plupart des régions de l’Afrique de l’ouest, la saison des pluies s’étend de février
(dans les pays qui longent le Golfe de Guinee) à Septembre voire Octobre pour la limite Nord du
Sahel. En Guinée, particulièrement les premières pluies sont enregistrées entre février et Mars au sud
et en fin Mai début juin pour l’extrême nord du pays. En général les préfectures situées au centre et
sur le massif enregistrent des pluies dès le mois d’avril.
En général, la saison se caractérise par les quantités et la fréquence des précipitations. Les quantités
sont mesurées en millimètre d’eau tombée. Il est à noter que 1mm équivaut à 1 litre d’eau ou 10
tonnes réparties respectivement sur 1 mètre carré ou sur 1 hectare.
Avec la variabilité et les changements climatiques la saison varie tant au démarrage que la fin. En
général, le début et la fin de la saison sont souvent caractérisés par des manifestations orageuses
accompagnées de coups de vents, des tonnerres, d’éclairs intenses, de foudre et parfois de la grêle.
La saison 2021 n’a pas fait exception à la règle. En ce début de la saison 2021, les tornades ont
provoqué des dégats importants dans plusieurs localités notamment à Dinguiraye, Nzerekore,
Faranah, Pita, Labé et Telimelé.
A Timbi-Madina (Pita), dans l’apres midi du 27 Mai, on a enregistré d’importantes chutes de grèle qui
ont decimés les champs de mais et d’autres arbres fruitiers. Il a été reporté que des amas de grelons
de plusieurs kilogrammes ont été ramassés. Egalement à Labé et Telimelé des pertes en vies
humaines suite aux coups de foudre ont été enregistrées. Ainsi on a denombré 2 à telimelé et 1 à
Labé.
La rarete de la pluie en ce debut de saison a suscité assez d’interrogations auprès de la population.
C’est pourquoi, comme d’habitude la Direction Nationale de la Météorologie procède à l’etude de la
situation au 1er semestre de chaque année.